À la Une

Les cosmétiques sous haute surveillance  Abonné

Par
Publié le 03/07/2017
La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a contrôlé près de 8 000 produits cosmétiques en 2016 : 22 % de ces contrôles ont pointé une anomalie. Plus grave, sur 700 échantillons analysés en laboratoire, 15 % se sont révélés dangereux et ont été retirés du marché.
cosmeto

cosmeto
Crédit photo : GARO/PHANIE

Produits pour le bain et la douche, shampoings, crèmes, émulsions et gels… En 2016, la DGCCRF a contrôlé près de 8 000 cosmétiques utilisés couramment en France et a détecté des anomalies dans 22 % des actions de contrôle.

« Ces contrôles ont été réalisés à tous les échelons, du fabricant au distributeur, ce dernier pouvant être la GMS, la parapharmacie, Internet, mais aussi la pharmacie », déclare la DGCCRF, qui n'a toutefois pas isolé le secteur officinal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte