Absence de règle aux États-Unis  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 03/07/2017

Selon une étude publiée dans le « Journal of American Medical Association, Internal Medicine », entre 2004 et 2016, près de 400 plaintes liées à des effets indésirables de cosmétiques ont été déposées par an à la Food and Drug Administration (FDA). Mais en 2016, le nombre de plaintes a bondi, atteignant le chiffre de 1 591 ! Selon les auteurs de l’étude, les cosmétiques continuent à présenter des risques car, aux États-Unis, ce secteur n’est pas tenu d’obtenir le feu vert de la FDA pour commercialiser ses produits.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte