L’alternative cosmétotextile  Abonné

Publié le 28/11/2011

Les textiles offrent d’incroyables perspectives. Ils ont déjà investi le domaine de la minceur, avec des produits anticellulite micromassants ou raffermisseurs, et hydratants. Le principe est simple : utiliser le textile comme vecteur en l’imprégnant de microcapsules (des millions au cm2) contenant des actifs tels que la caféine, le thé vert, la pèche. Lorsque le vêtement est porté, le mouvement et les frottements du textile sur la peau favorisent la libération de ces agents microencapsulés. Un marché en pleine croissance depuis dix ans, mené par Lytess.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte