Calvitie précoce et risque de cancer de la prostate  Abonné

Publié le 26/04/2011

Une calvitie précoce androgénétique à l’âge de 20 ans doublerait le risque de cancer de la prostate, selon une étude française récemment publiée*. Cette étude rétrospective a été menée auprès de 669 hommes à l’HEGP (Paris), à l’Institut Claudius Regaud (Toulouse) et à l’Institut Curie (Paris). Elle a comparé 388 hommes avec un cancer de la prostate à 281 cas témoins indemnes de cancer qui ont précisé l’âge de survenue de leur alopécie et son degré de sévérité selon l’échelle de Hamilton-Norwood en 4 stades.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte