« Les huiles corporelles ont beaucoup évolué »

ANNE GAYET- METOIS›  Abonné

Publié le 08/10/2009
DIRIGEANTE DE LA SOCIÉTÉ GAYET METOIS FORMATION & CONSEIL
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. – Quels sont les freins les plus courants à l’utilisation d’une huile corporelle ?

ANNE GAYET METOIS. – Ce sont des produits souvent méconnus, donc peu conseillés. Or, les huiles ont beaucoup évolué. Longtemps issues de la pétrochimie, elles avaient pour défaut de laisser un film gras et occlusif sur la peau. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les fabricants ont réussi à concevoir des formules souples et confortables qui associent huiles végétales et huiles essentielles. Ce sont de véritables traitements de l’épiderme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte