Les dispositifs alternatifs à l'oxygène liquide occupent une part croissante du marché de l'oxygénothérapie à domicile. - Oxygénothérapie à domicile : quelle place pour l'officine ?

Les dispositifs alternatifs à l'oxygène liquide occupent une part croissante du marché de l'oxygénothérapie à domicile.Oxygénothérapie à domicile : quelle place pour l'officine ?

Anne-Sophie Pichard
| 28.11.2019

Sous l'effet d'une évolution récente de la législation, l'oxygénothérapie a vu ses pratiques modifiées avec des conséquences pour le patient et les professionnels de santé impliqués. Un contexte dans lequel le pharmacien d'officine peut encore trouver sa place.

  • oxygénothérapie

L'année 2015 a sans doute marqué un tournant pour le marché de l'oxygénothérapie. Des décisions importantes y ont été prises, non sans conséquences pour l'avenir des professions impliquées.

Ainsi la révision des BPDO (bonnes pratiques de dispensation de l'oxygène médical à domicile), par l'arrêté du 16 juillet 2015, a modifié des conditions d'exercice un peu datées. Pour le pharmacien...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 5

Partenaires