Les questions à l’officine

Publié le 17/11/2020

Ma femme est alitée depuis plusieurs jours et j’ai peur qu’elle ait des escarres. Que peut-on faire pour les prévenir ?Le mieux serait déjà de disposer d’un matelas adapté, surtout si la durée d’alitement prévisible est importante. Sinon, on peut conseiller de protéger les zones d’appui, des changements fréquents de position, de maintenir le malade propre et sec (il faut absolument éviter les macérations), d’inspecter régulièrement les zones d’appui, de lutter contre la dénutrition (apports hydriques et caloriques suffisants, associés éventuellement à un complément alimentaire, comme Fortimel, Cubitan ou Resource).Dès qu’une rougeur est détectée au niveau d’un point d’appui, il convient de supprimer les facteurs de pression et d’appliquer un pansement hydrocolloïde mince.J’ai un ulcère veineux et mon médecin m’a dit de porter une contention en plus des soins locaux. Est-ce vraiment nécessaire ?Il est exact qu’une contention est très souvent considérée comme un élément complémentaire important de la prise en charge des ulcères veineux.On estime que plus de la moitié des échecs serait due à l’absence de contention ou à une contention mal appliquée. De plus, après la cicatrisation, une contention de classe 2 est très recommandée pour diminuer le risque de récidive.Mon mari est diabétique et j’ai toujours peur qu’il ait des problèmes aux pieds. Que doit-il faire ?D’abord observer une bonne prévention, associée à une prise en charge très rapide en cas de lésion. Une parfaite hygiène des pieds est indispensable, avec un chaussage adapté (en évitant tout frottement), une lutte contre l’hyperkératose (risque d’ulcération) et des soins réguliers du pédicure-podologue.Il convient également de traiter activement toute mycose.En cas de plaie du pied, il faut consulter un médecin dans les 48 heures, ou mieux recourir à une « Unité pieds diabétiques ». Immédiatement en cas d’infection étendue ou de signes généraux (fièvre, augmentation de la fréquence cardiaque et/ou respiratoire). En attendant, mieux vaut ne pas appliquer d’antiseptique (et surtout pas coloré), ou sinon le rincer ensuite (toxicité cellulaire retardant la cicatrisation). On peut mettre en place deux hydrocellulaires superposés dont l’un est troué en regard de la plaie. Enfin, et c’est très important, il faut mettre le pied en décharge complète : mise au lit, fauteuil roulant, chaussures spéciales à appui partiel…


Source : lequotidiendupharmacien.fr