Les mots du conseil

Publié le 24/04/2020

Les conseils d'hygiène dentaire se déclinent en deux axes : l'axe prévention et l'axe soin Les recommandations doivent intervenir tant au niveau de la dent (odonte) que des tissus de soutien de la dent (parodonte).

Comment éliminer la plaque dentaire ?
La seule façon de prévenir et d'enlever la plaque dentaire est de faire des brossages réguliers pluriquotidiens. Un révélateur de plaque permet de la mettre en évidence et de la contrôler. En revanche, le tartre ne peut être enlevé que par un chirurgien-dentiste, une consultation annuelle est indispensable.

Les brosses à dents dures sont-elles plus efficaces que les souples ?
L'efficacité d'un brossage n'est pas liée à la dureté de la brosse. Pour les dents et les gencives sensibles, une brosse souple est préférable. L'important est d'utiliser des fibres pleines et synthétiques (nylon) dont les brins ont une extrémité arrondie. Le nombre de rangées (trois ou quatre) et l'implantation des poils (droite, oblique, transversale croisée en X, en dents de scie) influent sur le brossage du sillon gingival et des espaces interdentaires.

Faut-il préférer la brosse à dents électrique ?
C'est une question d'habitude et de choix personnel. La brosse à dents électrique est très efficace pour éliminer la plaque et réduire le tartre. Il faut s'en servir en douceur sans frotter. Elle peut être utilisée à partir de l’âge de six ans. Quelle que soit sa spécificité, une brosse à dents doit être changée dès que les poils se ramollissent ou se déforment, environ tous les trois mois.

Qu’est-ce qu’un bon dentifrice ?
Il doit avoir un bon pouvoir nettoyant, une abrasivité douce adaptée à l’émail et à la dentine, une bonne stabilité, une consistance conforme à son utilisation sur une brosse, une utilisation agréable (aspect, goût). C'est la présence ou non de problèmes dentaires ou gingivaux qui oriente le choix : prévention des caries, hypersensibilité des gencives, coloration des dents.

Les bains de bouche sont-ils indispensables ?
Ils complètent l’action de la brosse à dents. Ils sont utilisés comme solution d’hygiène en prolongeant l’activité du dentifrice pour limiter la formation de la plaque dentaire. Certains sont enrichis en fluor pour renforcer l’émail des dents. D'autres ont un usage thérapeutique : ils sont employés pour augmenter la résistance des tissus de soutien de la dent ou atténuer les inflammations.

Peuvent-ils remplacer un brossage ?
Un bain de bouche agit par contact avec la cavité buccale et les dents, il ne remplace pas l’action mécanique du brossage. Il permet d’atteindre les zones difficiles d’accès mais il ne va déloger les résidus d’aliments coincés entre les dents. Il s'emploie pur ou dilué, il est gardé en bouche pendant une minute puis craché mais jamais rincé. Les formules sans alcool sont conseillées à partir de six ans.

Quelle est leur fréquence d'utilisation ?
Les bains de bouche à base d’antiseptiques ne doivent pas être utilisés en continu (maximum dix jours), au risque de déséquilibrer la flore buccale ou de voir apparaître une coloration brune de la langue et des dents, surtout avec la chlorhexidine (elle est réversible à l’arrêt du traitement). Ils peuvent constituer une solution thérapeutique temporaire lorsque des ulcérations rendent le brossage trop douloureux ou impossible. Ceux contenant de l’alcool peuvent être irritants pour les muqueuses.

Comment se protéger du risque carieux ?
L'apport de fluor prévient les caries en reminéralisant les dents grâce à l'incorporation du fluor dans les cristaux d'hydroxyapatite (constituant essentiel de l'émail). Parallèlement, il faut éviter les attaques acides quotidiennes provenant de l’alimentation comme les sucres, les sodas, le vin, les fruits consommés en excès (citron, pomme, orange…). Il faut aussi éviter les aliments qui collent aux dents, les grignotages qui épuisent l’effet tampon de la salive, ainsi que les blanchiments dentaires abusifs.

J'ai une mauvaise haleine (halitose)
Dans 70 % des cas, l’halitose est d’origine buccodentaire. Elle peut être due à un brossage insuffisant ou mal fait, à un déséquilibre de la flore buccale provoqué par un emploi excessif de bains de bouche, ou à des lésions de la muqueuse buccale (aphtes, ulcérations). La langue représente aussi une source de substances génératrices d’odeurs. Les autres causes sont ORL, digestive, pulmonaire ou encore médicamenteuse.

On m’a extrait des dents de sagesse, j’ai l’intérieur de la bouche très endolori.
Après une intervention dentaire, le plus important est d'utiliser des produits d’hygiène bucco-dentaire qui favorisent une cicatrisation rapide et minimisent les risques de complications. L’acide hyaluronique a une action anti-œdémateuse, anti-inflammatoire et réparatrice des tissus. Les formules filmogènes de la gamme Hyalugel Cooper (gel et spray) forment un film qui protège la zone lésée grâce à leur bioadhésivité. Elles assurent le maintien in situ de l’acide hyaluronique malgré le drainage salivaire.

Quels sont les facteurs qui affectent la coloration des dents ?
Les principales colorations sont dues aux boissons à base de tanin (café, thé, vin rouge) et au tabac qui donnent des colorations jaunes ou brun foncé. Les colorations vertes ou orange sont dues à des bactéries, les colorations brunâtres sont liées à l’utilisation prolongée de certains bains de bouche. Ces dyschromies n’affectent que la surface dentaire.

Que penser des méthodes d'éclaircissement ?
Les dentifrices blanchissants ou antitaches sont plus ou moins abrasifs. Ils ont surtout une action mécanique. L’agent mécanique est en fait un agent nettoyant qui aide la brosse à dents à éliminer par frottement les colorations extrinsèques des dents. Ils retirent les taches uniquement en surface.


Source : lequotidiendupharmacien.fr