Exercice professionnel - Premiers secours : jusqu’où peut-on aller ?

Exercice professionnelPremiers secours : jusqu’où peut-on aller ?

Mélanie Maziere
| 10.07.2017

L’évolution des missions des professionnels de santé rend de plus en plus poreuse la frontière des actes réservés aux uns et aux autres. Y compris face à une urgence. Poste de premier recours par excellence, consacré en 2009 par la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoire (HPST), l’officine fait souvent face à des intoxications, traumatismes et autres détresses immédiates dont le pharmacien doit évaluer la gravité. Quels sont ses devoirs ? Quelles compétences ne doit-il pas outrepasser ?

  • premier secours
  • Jean Occulti

L’évolution des professions rend flou la frontière entre ce qui relève d’un médecin, d’un pharmacien, ou d’autres professionnels de santé. Avec l’expérimentation de la vaccination antigrippale par le pharmacien d’officine qui va se mettre en place à l’automne, ce dernier va être amené à piquer ses patients, un acte jusqu’alors interdit… bien qu’il soit déjà pratiqué par de nombreux confrères à l’étranger. Est-ce à dire que le pharmacien pourra désormais réaliser des injections en sous...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires