Le marché de la ménopause en pharmacie - Reconquérir un public en perte de repères

Le marché de la ménopause en pharmacieReconquérir un public en perte de repères

08.04.2010

Le doute jeté sur les phyto-œstrogènes a eu une double conséquence pour le marché des troubles du climatère : un net recul des ventes, d’une part ; la montée en puissance de formules dites sans hormones, d’autre part. De nombreux acteurs sont pourtant restés fidèles au soja et comptent bien reconquérir un public en perte de repères.

  • Le marché subit encore les conséquences du climat de doute entourant les hormones végétales
  • Reconquérir un public en perte de repères - 2

MOUVEMENTÉ, c’est l’adjectif qui semble le mieux définir le parcours du marché de la ménopause en pharmacie. Depuis quelques années, celui-ci évolue en effet au rythme des polémiques que certaines études ont fait naître : la mise en évidence d’un lien existant entre la prévalence des cancers du sein et la prise d’un traitement hormonal substitutif a, dans un premier temps, semé le doute sur cette thérapeutique ; l’attention portée aux phyto-œstrogènes s’est alors accrue, ces composants d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires