50 000 décès d’arrêt cardiaque par an - Défibrillateurs externes : faut-il s’équiper ?

50 000 décès d’arrêt cardiaque par anDéfibrillateurs externes : faut-il s’équiper ?

22.02.2010

Moins de 10 % des officines sont actuellement équipées d’un défibrillateur cardiaque. Pourtant, cet appareil peut être utilisé par tout un chacun depuis 2007. Le coût et la peur de mal faire sont considérés comme des obstacles à l’équipement. Mais de quoi est-on vraiment responsable en cas d’arrêt cardiaque à l’officine ? Et comment orienter son choix parmi les marques de défibrillateur ? Réponses pratiques.

L’ÉLECTROCHOC est venu il y a près de trois ans. Publié le 4 mai 2007, un décret libéralise le recours aux défibrillateurs externes dans les situations d’urgence. C’est une révolution dans la prise en charge de l’arrêt cardiaque. Autrefois, ces appareils étaient l’apanage des équipes de secouristes. Désormais, ils peuvent être utilisés par tout un chacun, dans une version simplifiée. La France tente de rattraper son retard en la matière. Aux États-Unis, cela fait bientôt trente ans que...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires