Arrêt maladie : quels sont les droits et devoirs de chacun ?  Abonné

Par
Fabienne Rizos-Vignal -
Publié le 09/05/2019
Qu’il soit programmé ou imprévisible, l’arrêt maladie d’un collaborateur est un événement qui ne doit fragiliser ni l’emploi, ni l’entreprise. Le code du travail et la convention collective protègent ainsi le salarié et l’employeur, en leur accordant des garanties respectives
papier

papier
Crédit photo : phanie

Quelles sont les formalités ?

Le salarié : il doit prévenir son employeur dans les plus brefs délais et par tous les moyens, téléphone, SMS, mail, éventuellement en missionnant un proche. Il est également nécessaire d’adresser un certificat médical, sous un délai de 3 jours. À défaut, le salarié commet une faute qui peut justifier son licenciement. Outre les obligations envers son employeur, le salarié doit transmettre son arrêt de travail à la CPAM dans les 48 heures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte