Digitalisation

La pharmacie belge montre la voie  Abonné

Par
Publié le 28/02/2019
La Belgique a une longueur d’avance en termes de digitalisation à l’officine. Déjà, elle démontrait ses capacités au changement en ayant pris le virage des honoraires pharmaceutiques dès 2010. Aujourd’hui, elle gère 50 % d’ordonnances électroniques.
Alain Chaspierre et Lieven Zwaenepoel

Alain Chaspierre et Lieven Zwaenepoel
Crédit photo : Th.Strickaert

La digitalisation c’est maintenant. C’est en résumé ce qu’explique Lieven Zwaenepoel, vice-président de l’Association pharmaceutique belge (APB), cette structure sans équivalent en France qui, si on le comparait aux instances françaises, assumerait à la fois des fonctions syndicales et ordinales. Si la pharmacie belge a des différences notables avec l’officine française, notamment un capital ouvert aux non-pharmaciens et l’existence de chaînes de pharmacies, les points communs sont aussi nombreux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte