Une conférence de l’Académie de Médecine

Bonheurs et malheurs de la santé connectée  Abonné

Par
Publié le 02/02/2017
Une amélioration phénoménale des connaissances autour de la santé, des progrès en matière d’épidémiologie et de pharmacovigilance, mais aussi une inégalité croissante face aux nouvelles technologies et un risque certain quant à l’usage des données. Bilan contrasté de la santé connectée effectué par l’Académie de Médecine.
garçon

garçon
Crédit photo : phanie

On imprime aujourd’hui des prothèses avec des imprimantes 3D, bientôt, ce seront des organes. C’est avec cet exemple que Benoît Vallée, directeur général de la Santé au ministère des Affaires sociales et de la Santé, a ouvert la conférence organisée par l’Académie de médecine, le 17 janvier dernier, consacrée à la santé connectée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte