Vers une combinaison pharmacologie/immunologie ?  Abonné

Publié le 09/02/2012

Les tentatives, pour lors infructueuses (et actuellement au point mort), de vaccination préventive contre l’infection à VIH pourraient avoir des retombées intéressantes en matière de vaccination thérapeutique.

En effet, de tels vaccins pourraient aider à mieux contrôler la maladie chez les personnes infectées, reculer le moment de la mise sous antirétroviraux, avec une diminution du risque d’émergences de résistances et/ou de faire des pauses dans l’administration de ces derniers.

Des essais cliniques ont d’ores et déjà démarré. À suivre.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2896