Le bumétanide testé chez la souris dans la maladie de Parkinson

Vers un premier traitement non dopaminergique  Abonné

Par
Publié le 19/04/2018
Une équipe française a montré que le bumétanide restaure l’activité neuronale du striatum avec un bénéfice moteur chez la souris. Une phase II chez l’Homme va démarrer prochainement.
parkinson

parkinson
Crédit photo : PHANIE

Le bumétanide diminue les effets moteurs dus au déficit en dopamine dans la maladie de Parkinson. Ces résultats, observés chez un modèle de souris parkinsonien, ont été publiés dans « Nature communications ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte