Mieux que le tabac mais...

Vapoter et fumer, aucun intérêt  Abonné

Par
Publié le 11/03/2019
Alors que l’innocuité de la cigarette électronique interroge, une nouvelle étude suggère un surrisque de symptômes pulmonaires chez ses utilisateurs. Des résultats à nuancer, car ce risque reste bien moindre par rapport à celui des fumeurs.

Alors que la e-cigarette se fait une place dans l’arsenal d’aide au sevrage tabagique, son innocuité continue d’interroger. Selon une étude américaine (1), le vapotage est associé à un risque accru de présenter une respiration sifflante, symptôme associé à une gêne respiratoire et qui peut être le reflet d’une pathologie plus grave, telle qu’une insuffisance cardiaque, une apnée du sommeil ou un cancer du poumon. Ces résultats sont publiés dans « Tobacco Control ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte