Techniques de lyse adipocytaire

Une victoire pour les médecins esthétiques  Abonné

Publié le 23/06/2011
Les médecins esthétiques ont gagné une première bataille. Statuant en référé, le Conseil d’État a suspendu le décret du 11 avril 2011 interdisant les techniques d’amincissement non chirurgicales. Les médecins esthétiques peuvent recommencer à les utiliser en attendant le jugement sur le fond, dans 18 mois.
Des techniques qui peuvent être pratiquées à nouveau

Des techniques qui peuvent être pratiquées à nouveau
Crédit photo : PHANIE

D’ABORD assommés par la décision des pouvoirs publics d’interdire, en raison d’un danger supposé pour la santé humaine, cinq techniques de lyse adipocytaire à visée esthétique* ainsi que toutes les techniques à visée lipolytique utilisant des agents physiques externes, les médecins, syndicats, sociétés esthétiques avaient vite réagi en déposant des recours en référé devant le Conseil d’État.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte