Céphalées par abus médicamenteux

Une révision des recommandations  Abonné

Publié le 09/12/2013
En 2012, trois sociétés savantes (*) ont entrepris l’actualisation des recommandations de bonne pratique clinique sur les céphalées chroniques quotidiennes avec un focus particulier sur les céphalées par abus médicamenteux (CAM). Ces recommandations seront publiées prochainement.

SELON L’ACTUELLE classification de l’International Headache Society (IHS), les céphalées chroniques quotidiennes (CCQ) sont des céphalées se produisant plus de 15 jours par mois et plus de 4 heures par jour en l’absence de traitement, depuis plus de 3 mois, sans substratum lésionnel ou symptomatique. « C’est en amont qu’il faut d’abord intervenir, déclare le Dr Michel Lanteri-Minet, car dans de nombreux cas, ces céphalées sont la conséquence d’un abus médicamenteux. C’est le premier élément à rechercher et c’est le seul sur lequel on peut agir immédiatement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte