L’oridonine améliore la survie chez la souris

Une plante médicinale chinoise prometteuse dans une leucémie  Abonné

Publié le 10/04/2012
L’oridonine, un composé isolé d’une plante médicinale chinoise (Isodon rubescens), pourrait offrir une thérapie ciblée pour la leucémie avec translocation t(8,21). Après avoir montré que l’oridonine tue sélectivement les cellules leucémiques t(8,21), des chercheurs chinois ont élucidé le mécanisme sous-jacent. Il apparaît que l’oridonine clive l’oncoprotéine AML1-ETO et produit une protéine tronquée à l’effet tumeur-suppresseur. Un traitement par oridonine, combiné à l’ATRA (acide rétinoïque all-trans) et au
Isodon rubescens

Isodon rubescens
Crédit photo : DR

LA LEUCÉMIE aiguë myéloïde (LAM) est un groupe hétérogène de proliférations clonales de progéniteurs hématopoïétiques ayant des réarrangements chromosomiques et de multiples mutations génétiques.

La translocation t(8,21) est le réarrangement le plus fréquent, retrouvé dans 12 à 20 % des LAM, et notamment dans 40 à 50 % des LAM2. La translocation crée une protéine chimère AML1-ETO oncogénique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte