Une piste prometteuse pour un vaccin contre le sida

Par
Publié le 19/02/2015

Après des années de recherche, The Scripps Research Institute* vient de publier une lettre dans la revue Nature, annonçant une avancée de taille dans la lutte contre le virus du sida, en particulier le VIH-1. L’équipe a développé un inhibiteur puissant, l’eCD-Ig4 qui, associé à un virus de type adéno-associé (AAV), a eu un effet protecteur total chez le singe pendant au moins huit mois. Les macaques ont reçu une seule injection, puis ont été soumis à des doses de plus en plus fortes de la version singe du virus du sida (SHIV-AD8) pendant 34 semaines, sans jamais développer d’infection. Ce qui n’a pas été le cas du groupe témoin, puisque les macaques ont été infectés après avoir reçu des doses de SHIV-AD8 quatre fois inférieures à celles reçues par les singes traités à l’eCD-Ig4. Les chercheurs précisent que les macaques traités « continuent d’être protégés malgré des doses 8 à 16 fois supérieures à la dose infectieuse, plus d’un an après leur traitement. Cette protection est bien meilleure que n’importe quelle protection décrite pour des vaccins conventionnels ou non conventionnels ». Cette recherche est financée par l’Institut public américain sur les maladies infectieuses (NIAID).

*Centre de recherche non lucratif basé en Floride.

Source : lequotidiendupharmacien.fr