Tempête médiatique sur la viande rouge

Une occasion à saisir pour parler nutrition et cancer  Abonné

Publié le 02/11/2015
Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui fait partie de l’OMS, vient de classer la viande rouge comme « probablement cancérogène » et la charcuterie comme « cancérogène ». Ce qui est connu et relayé par les agences sanitaires nationales depuis des années, soulève d’un coup un vent de panique. Pour l’INCa, c’est une occasion pour les professionnels de santé de faire passer les (bons) messages en matière de nutrition et cancer.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’avait sans doute pas l’intention de semer la panique dans les foyers. Pourtant, la publication d’une monographie du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une branche de l’OMS, sur la classification de la charcuterie et de la viande rouge en cancérogène et probablement cancérogène a subitement défrayé la chronique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte