Psoriasis

Une nouvelle vie pour la spironolactone  Abonné

Publié le 23/03/2015

JUSQU’ALORS indiquée dans l’hypertension, la spironolactone pourrait bien voir ses indications élargies à un tout nouveau domaine : le psoriasis ou la dermatite atopique. Telle est la conclusion d’une étude menée par des chercheurs de l’INSERM et publiée dans le « Journal of Investigative Dermatology ». En effet, les crèmes à base de corticoïdes provoquent fréquemment des sensations de brûlure et un amincissement de la peau. Selon les chercheurs, ces effets secondaires pourraient venir de leur capacité à activer des récepteurs minéralocorticoïdes de l’épiderme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte