La plante de l’Himalaya préservée

Une nouvelle « pomme de mai » dans le cancer  Abonné

Publié le 21/09/2015

L’anticancéreux étoposide, utilisé notamment dans le cancer du poumon et certaines hémopathies, n’aura pas à pâtir de la raréfaction d’une de ses matières premières, la « pomme de mai » de l’Himalaya (« Mayapple »), ou Podophyllum hexandrum de son nom scientifique.

Des chercheurs de l’Université de Stanford en Californie ont mis au point une nouvelle façon de se procurer la podophyllotoxine, qui est un précurseur nécessaire à l’inhibiteur de la topoisomérase.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte