La première forme pégylée d’interféron bêta-1a

Une nouvelle molécule dans le traitement de la SEP  Abonné

Publié le 18/02/2016
Au sein des formes évolutives de SEP (sclérose en plaques), les formes récurrentes-rémittentes (SEP-RR) sont majoritaires. Un nouveau traitement de fond administré par voie injectable a démontré sa capacité à réduire de façon significative le nombre de poussées et la progression de la maladie.

La prise en charge de la SEP s’est transformée en vingt ans, mais il n’y a toujours pas de traitement curatif. Les formes de SEP-RR se caractérisent par la présence de poussées sans que ne soit objectivée une progression du handicap entre les poussées. L’efficacité des traitements de fond varie en fonction du type de médicament, du patient lui-même et de l’évolution de la maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte