Une molécule mieux tolérée que les benzodiazépines

Une nouvelle cible pour l’anxiolyse  Abonné

Publié le 25/06/2009
La protéine TSPO (Translocator protein of 18 kDa), ou récepteur périphérique des benzodiazépines, offre une cible pour de futurs anxiolytiques d’action rapide, avec moins d’effets secondaires que les benzodiazépines. C’est ce que suggère une étude chez le rat et l’homme, en montrant qu’un ligand de TSPO atténue l’anxiété sans sédation, ni syndrome de sevrage.
Le XBD173 ne paraît pas entraîner de somnolence

Le XBD173 ne paraît pas entraîner de somnolence
Crédit photo : phanie

« NOUS AVONS découvert un nouveau principe de médicaments anxiolytiques d’action rapide dépourvus des effets secondaires des benzodiazépines », explique au « Quotidien » le Pr Rainer Rupprecht (Munich, Allemagne), qui a dirigé le travail. « De plus, nous avons développé un modèle translationnel pour évaluer de nouveaux médicaments anxiolytiques… Les études cliniques du chef de file, le XBD173, ou des composés de réserve, les backup, peuvent débuter.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte