Traitements des grippes A et B

Une nouvelle approche thérapeutique  Abonné

Publié le 12/04/2012
Des chercheurs italiens et britanniques ont identifié des molécules douées d’une puissante action inhibitrice contre les deux types, A et B, du virus de la grippe. Ces composés perturbent l’assemblage des sous-unités PB1 et PA de l’ARN polymérase virale. L’intérêt de cette nouvelle approche thérapeutique est une faible cytotoxicité, mais surtout un spectre d’action plus étendu que les anti-viraux actuels.
Contre la réplication de plusieurs virus de type A et de type B

Contre la réplication de plusieurs virus de type A et de type B
Crédit photo : CDC

LES DÉRIVÉS de l’adamantane inhibent la réplication du virus A mais sont sans action sur le virus B et leur usage est limité par l’émergence de résistances. Quant aux inhibiteurs de la neuraminidase, s’ils inhibent les deux types A et B du virus de la grippe, ils peuvent être à l’origine, comme les dérivés de l’adamantane, d’effets secondaires importants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte