Le premier « bébé-médicament » français

Une naissance, deux vies  Abonné

Publié le 10/02/2011
Une technique porteuse de vie et de guérison



FIV

Une technique porteuse de vie et de guérison FIV
Crédit photo : AFP

NAÎTRE À LA VIE pour la sauver. Tel est le singulier destin de Umut-Talha, né le 26 janvier dernier à l’hôpital Antoine-Béclère de Clamart. Car, outre le bonheur des parents, cette naissance devrait aussi faire celui de leur premier enfant atteint d’une grave bêtathalassémie. Umut-Talha est en effet le premier « bébé-médicament » français - certains préfèrent parler de « bébé-docteur » ou encore d’« enfant du double espoir ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte