Forte virulence et mortalité élevée

Une mycose aéroportée préoccupe les États-Unis  Abonné

Publié le 23/07/2010

UNE SOUCHE de champignons aéroportés vient de causer plusieurs décès aux États-Unis, dans l’Oregon. Elle semble migrer vers la Californie. La situation apparaît préoccupante car le pathogène, Cryptococcus gattii, infecte les sujets sains, alors que, classiquement, les individus porteurs du VIH ou d’une greffe en sont les victimes. Le taux de mortalité récemment enregistré s’élève à 25 % (sur les 21 cas relevés) alors qu’il avait été de 8,7 % chez 218 patients en Colombie-Britannique (Canada).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte