Dans trois cas graves en Norvège

Une mutation du virus A(H1N1)v à surveiller  Abonné

Publié le 26/11/2009
L’OMS a lancé une alerte le 21 novembre sur l’identification d’une mutation du virus A(H1N1)v par l’Institut norvégien de santé publique. Cette mutation a été observée chez trois patients atteints d’une forme grave, dont deux sont décédés. Les experts s’accordent sur le fait de rester vigilants.
La mutation concerne le site d’attachement au récepteur des pneumocytes

La mutation concerne le site d’attachement au récepteur des pneumocytes
Crédit photo : cdc

AVANTAGE sélectif ou mutation cul-de-sac ? « Seule la surveillance virologique et épidémiologique pourra répondre aux questions posées par la mutation du virus A(H1N1)v identifiée par les autorités sanitaires norvégiennes, explique au « Quotidien » le Dr Jean-Claude Manuguerra, virologue, responsable de la cellule d’intervention biologique d’urgence (CIBU) de l’Institut Pasteur. Les virus grippaux mutent tout le temps et sans arrêt, le A(H1N1)v n’échappe pas à la règle. L’OMS a tiré une sonnette d’alarme car il s’agit de cas graves. Mais beaucoup d’inconnues persistent. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte