Nouvelle voie contre le diabète de type 2

Une mutation de sensibilité à l’insuline  Abonné

Publié le 17/09/2012
Une première cause génétique de sensibilité accrue à l’insuline vient d’être découverte, offrant un nouvel aperçu pour développer des traitements visant à restaurer la sensibilité à l’insuline dans le diabète de type 2. Des chercheurs ont constaté que, chez les patients atteints du syndrome de Cowden, les mutations germinales perte de fonction du gène PTEN majorent le risque de cancers et d’obésité, et, paradoxalement, abaissent le risque de diabète de type 2 du fait d’une sensibilité accrue à l’insuline.

« L’INSULINORÉSISTANCE est une caractéristique majeure du diabète de type 2. La découverte d’une cause génétique de son opposé – la sensibilité à l’insuline – nous donne une nouvelle perspective sur les processus biologiques en jeu. Cette compréhension pourrait être importante pour développer de nouveaux médicaments qui restaurent la sensibilité à l’insuline dans le diabète de type 2 », estime le Dr Anna Gloyn, qui a dirigé ce travail à l’université d’Oxford (Royaume-Uni).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte