Sur les traces du paludisme

Une menace aussi vieille que l’homme et toujours actuelle  Abonné

Publié le 05/07/2010
La déforestation, un facteur favorable au développement du Plasmodium

La déforestation, un facteur favorable au développement du Plasmodium
Crédit photo : AFP

DES CHERCHEURS du Collège impérial de Londres viennent de battre en brèche l’hypothèse communément admise selon laquelle le paludisme serait apparu dans l’histoire des hommes avec le développement de l’agriculture (« Current Biology », 17 juin). « Nos recherches montrent que le parasite responsable de la maladie a évolué et s’est propagé en même temps que les humains et qu’il l’aurait accompagné au moment de l’exode hors d’Afrique, il y a 60 000-80 000 ans », explique le Dr Françis Balloux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte