Risque intermédiaire de cancer du sein

Une mammographie annuelle avant 50 ans  Abonné

Publié le 25/11/2010

FACE au cancer du sein, les femmes peuvent être scindées en trois groupes. Celles à risque bas, en raison de faibles antécédents familiaux, et qui bénéficient des programmes de dépistage. À l’autre extrémité de l’échelle, celles à risque très élevé, aux antécédents familiaux majeurs ou porteuses d’une mutation BRCA1 ou 2, et qui justifient une surveillance par IRM, voire une mammectomie prophylactique. Entre ces deux extrêmes se situent celles dites à risque intermédiaire, aux antécédents familiaux évocateurs, mais probablement indemnes de mutation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte