Allergie respiratoire

Une maladie et des traitements mal connus des patients  Abonné

Publié le 24/09/2015
Interrogées dans le cadre de l’étude Ifop/Stallergènes, 62 % des personnes souffrant d’allergies respiratoires déclarent qu’il n’existe pas de traitements à long terme de la maladie et deux tiers ne consultent pas d’allergologue.

L’industrialisation et l’évolution des modes de vie ont fortement contribué au développement des allergies respiratoires au cours des dernières décennies et les allergiques ont conscience de la sévérité de leur maladie. Interrogés sur l’origine des allergies, ils sont 45 % à affirmer qu’il s’agit d’une intolérance à certaines substances, 36 % d’une maladie chronique et 28 % d’une maladie des temps modernes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte