Un bronchodilatateur de première intention dès les stades modérés de la BPCO

Une longue durée d’action avec une seule prise par jour  Abonné

Publié le 09/05/2011
La prise en charge de la BPCO stable se fait par paliers en fonction du stade de sévérité de la maladie et de la réponse au traitement. Une nouvelle molécule agoniste bêta-2 adrénergique de longue durée d’action vient élargir les options thérapeutiques.

LA BRONCHO-PNEUMOPATHIE chronique obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire définie par une obstruction permanente, progressive et incomplètement réversible des voies aériennes. Le tabac est en cause dans 80 % des cas, mais il existe une susceptibilité génétique et les polluants professionnels ou atmosphériques sont aussi en cause. En France, elle est à l’origine de 16 000 décès par an et atteint 3,5 millions de personnes, soit près de 8 % de la population adulte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte