Faciliter l’accès à la contraception

Une loi pour les mineures  Abonné

Publié le 14/11/2011

BÉRENGÈRE POLETTI poursuit son combat contre le paradoxe français, qui veut que les mineures aient accès anonymement et gratuitement à la contraception d’urgence et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), non à la contraception régulière.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte