Confusion et délires

Une iatrogénie à connaître  Abonné

Par
Publié le 22/02/2016
De nombreux médicaments peuvent entraîner des troubles psychiques ou psychiatriques : ils méritent d’être connus car, souvent, ces troubles sont à tort, imputés à la pathologie traitée.
Les agonistes dopaminergiques peuvent être à l’origine de troubles iatrogènes d’allure psychotique

Les agonistes dopaminergiques peuvent être à l’origine de troubles iatrogènes d’allure psychotique
Crédit photo : Phanie

Tous les types de troubles psychiatriques sont observables en iatrogénie médicamenteuse. Leur disparition à l’arrêt du traitement prouve l’étiologie iatrogène - notamment lorsque la pathologie traitée peut également être à l’origine de signes psychiatriques -, mais là aussi il convient d’être prudent : certains sevrages trop rapides sont eux-mêmes à l’origine de troubles psychiques potentiels (ex : anticomitiaux, opioïdes).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte