Infection à CMV

Une hypothèse virale dans l’HTA  Abonné

Publié le 18/07/2009

Il était déjà connu que le cytalomégavirus (CMV) pouvait entraîner des lésions d’athérosclérose, en particulier en transplantation sur les greffons cardiaques. Des chercheurs américains du Beth Israel Deaconess Medical Center sont allés plus loin en montrant, pour l’instant chez l’animal, que cet herpès virus associé à un autre facteur de risque cardio-vasculaire pouvait provoquer une HTA. Clyde Crumpacker et coll. ont observé que des souris «grasses» devenaient hypertendues après avoir été infectées par le CMV.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte