Les leçons de la pandémie à virus russe de 1977

Une hypothèse en faveur  Abonné

Publié le 25/06/2009

UN VIRUS INFLUENZA russe pourrait-il protéger les Américains de la grippe mexicaine ? Ce bel exemple de mondialisation, énoncé ici un peu schématiquement, est extrapolé de la plume d’un infectiologue de Rhode Island (États-Unis), Leonard A. Mermel, dans une lettre au « Lancet ».

Comment en est-il arrivé à cette interrogation ? En se fondant sur

certaines similitudes entre le virus A(H1N1) actuel et une souche qui a migré de l’ex-URSS aux États-Unis en 1977.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte