Premier traitement spécifique du psoriasis unguéal

Une galénique innovante pour un actif performant  Abonné

Publié le 22/10/2009
Il n’existait pas, jusqu’à maintenant, de traitement du psoriasis de l’ongle, alors que la demande des patients est importante, vu l’impact de la maladie sur la qualité de vie. Pierre Fabre Dermatologie propose à ces patients en souffrance le premier traitement spécifique, sous la forme d’un vernis à base d’urée.

LE PSORIASIS unguéal concerne plus de 60 % des patients psoriasiques. Parce qu’il est inesthétique et moins facile à camoufler que sur d’autres parties du corps, en particulier quand il touche les mains, il constitue un véritable handicap esthétique, entraînant une gêne sociale (peur de la contagion), professionnel, surtout dans les emplois manuels, et physique, dans les activités quotidiennes (tâches ménagères, prise d’objet). Il peut aussi être douloureux dans 50 % des cas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte