Accès douloureux paroxystiques

Une galénique innovante pour le fentanyl par voie nasale  Abonné

Publié le 24/11/2011
Le fentanyl transmuqueux est aujourd’hui indiqué en première intention pour le traitement des accès douloureux paroxystiques liés au cancer. Le nouveau spray nasal de citrate de fentanyl, Pecfent, mis au point par les Laboratoires Archimedes Pharma, trouve ainsi une place de choix dans la prise en charge de ces accès douloureux en améliorant l’absorption et la durée d’action du produit grâce à une technologie innovante.

COMME LE rappelle le Dr Philippe Poulain, les nouvelles recommandations des trois sociétés savantes, AFSOS*, SFAP** et SFETD***, font du fentanyl transmuqueux le traitement de première intention des accès douloureux paroxystiques liés au cancer (ADPc) chez les patients sous traitement opioïde de fond. Le traitement des ADPc sous-entend en effet une prise en charge efficace des douleurs chroniques, l’accès douloureux étant l’exacerbation d’une douleur chronique par ailleurs contrôlée par un traitement de fond.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte