Rythme de la perte pondérale au cours des régimes

Une étude australienne réhabilite l’amaigrissement rapide  Abonné

Publié le 23/10/2014
L’idée très répandue selon laquelle un régime amaigrissant doit être progressif vient d’être battue en brèche. Une étude australienne montre que, quelle que soit la rapidité de la perte pondérale, 70 % des kilos perdus sont repris, sans différence à 3 ans. « Contrairement à ce que l’on croit, explique le Pr Katrina Purcell, auteure de l’essai publié dans "The Lancet Endocrinology", l’objectif pondéral est plus facilement atteint, avec moins de lassitude, lorsque la perte de poids est rapide et les modifications biologiques sont les mêmes que lorsque la perte de poids est graduelle. »
Contrairement à ce que l’on croyait, l’objectif pondéral est plus facilement atteint lorsque la...

Contrairement à ce que l’on croyait, l’objectif pondéral est plus facilement atteint lorsque la...
Crédit photo : phanie

ENTRE 2 008 et 2011, Katrina Purcell et coll. (Université de Melbourne, Australie) ont conduit un essai d’intervention, randomisé, chez des patients obèses ? l’IMC était compris entre 30 et 45 kg/m2 ? en bonne santé c’est-à-dire sans maladies métaboliques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte