Diabète de type 2

Une efficacité démontrée pour Onglyza  Abonné

Publié le 23/09/2010

CO-DÉVELOPPÉ par les laboratoires Bristol-Myers Squibb et AstraZeneca, Onglyza (saxagliptine) vient enrichir la jeune classe thérapeutique des inhibiteurs de la dipeptidylpeptidase-4 (DPP-4). La saxagliptine augmente de deux à trois fois les concentrations endogènes de glucagon-like peptide-1 (GLP-1). Elle renforce ainsi, par le biais des incrétines, la capacité physiologique du pancréas à augmenter la production d’insuline et à diminuer la production de glucagon.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte