Une avancée dans le traitement de la sensibilité dentinaire

Une couche d’hydroxyapatite de substitution réparatrice et protectrice  Abonné

Publié le 26/05/2011
La sensibilité dentinaire est un problème largement répandu, 46 % des Français en souffrent mais n’utilisent pas de dentifrice adapté. Pour la première fois, la technologie NovaMin, efficace dans la réparation osseuse, est utilisée pour les soins bucco-dentaires sous forme d’un dentifrice fluoré à usage quotidien.

LA DENTINE (tissu calcifié) est protégée par une couche d’émail et lorsque cette couche est attaquée et que la dentine est mise à nu, les tubuli (petits canaux) qui la composent et mettent en contact l’extérieur et l’intérieur de la dent, vont devenir apparents. Les terminaisons nerveuses font alors réagir aux agressions extérieures et déclencher la douleur qui peut aller d’un petit pincement jusqu’à une douleur vive et lancinante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte