Nouveau fer injectable en ville

Une correction rapide et maîtrisée de la carence martiale  Abonné

Publié le 31/01/2011
Le fer est un élément paradoxal, à la fois indispensable à la vie et toxique. Son métabolisme est complexe et toute carence martiale doit être corrigée. Actuellement, les préparations orales ou injectables à base de fer ont des limites en termes de modalités d’administration et de tolérance. Ferinject, complexe ferrique innovant, apporte une vision plus moderne de la prise en charge de l’anémie et du déficit en fer.

LE FER est l’élément central de l’hémoglobine et des protéines héminiques, il assure le transport de l’oxygène et le fonctionnement de la plupart des cellules. « De ce fait, son métabolisme doit être finement régulé et nos connaissances ont été bouleversées par la découverte de l’hepcidine comme hormone de régulation du métabolisme du fer synthétisé par le foie », déclare le Dr Sigismond Lasocki (hôpital Bichat, Paris).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte