La prescription d’ellaOne désormais remboursée

Une contraception d’urgence « préventive » et responsable  Abonné

Publié le 27/09/2010
L’accès facile à la contraception d’urgence avec le lévonorgestrel (Norlevo) a beaucoup contribué au succès immédiat de cette méthode de rattrapage, mais il a eu pour conséquence de démédicaliser le dialogue. Avec le remboursement d’ellaOne, la contraception d’urgence évolue vers une approche totalement rigoureuse, fondée sur des données cliniques et scientifiques.
Expliquer, rassurer, dédramatiser...





Alliance sante

Expliquer, rassurer, dédramatiser... Alliance sante
Crédit photo : S Toubon

LA PILULE ellaOne (ulipristal), seconde génération de pilules de rattrapage à prescription obligatoire, est le premier représentant d’une nouvelle classe des récepteurs de la progestérone. Active par voie orale, elle agit en se liant avec une forte affinité aux récepteurs de la progestérone humaine. Son mode d’action repose sur une inhibition très puissante de l’ovulation. Son efficacité, ses spécificités et sa tolérance ont été largement démontrées dans le cadre d’un programme d’études cliniques incluant plus de 4 000 femmes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte