Une concurrence tous azimuts  Abonné

Publié le 25/03/2010

Selon l’étude d’Eurostaf/Les Échos, le marché des veinotoniques s’élève à 284,5 millions d’euros (en CMA à novembre 2008), pour 46,15 millions d’unités vendues. En tête des ventes, en 2008, Daflon (30 ou de 60 comprimés), Ginkor Fort (30 gélules) et Endotélon (40 comprimés). Déjà mis à mal par leur déremboursement, ils subissent la concurrence des génériques (diosmine, troxérutine), de l’homéopathie (Boiron, Arkopharma, Sevene), et aussi des compléments alimentaires axés sur la circulation veineuse (Arkopharma, Merck Médication familiale, Phytéa, Boehringer Ingelheim, etc.).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte