Les premiers résultats d’une étude clinique sur l’acide hyaluronique

Une cicatrisation rapide et de meilleure qualité  Abonné

Publié le 19/04/2010
Structure fondamentale de la matrice extracellulaire, l’acide hyaluronique est une molécule pivot du processus de cicatrisation. Les Laboratoires Genevrier ont mené une étude clinique prouvant l’intérêt de leur gamme ialuset pour obtenir une cicatrisation rapide et de meilleure qualité. La publication de l’étude est en cours mais les laboratoires ont choisi d’en communiquer les résultats en avant-première.

L’ACIDE HYALURONIQUE (AH) intervient à tous les stades de la cicatrisation et l’organisme l’utilise comme une molécule régulatrice du fonctionnement cellulaire. Les produits de dégradation des AH ont des fonctions biologiques très différentes en fonction de la longueur des chaînes. Lorsque la chaîne est complète avec un poids moléculaire élevé, l’AH est impliqué dans la structure cellulaire et dans les propriétés mécaniques des tissus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte