Un récepteur impliqué dans l’asthme

Une cible thérapeutique potentielle  Abonné

Publié le 04/11/2010

Une équipe de l’INSERM découvre un récepteur, CX3CR1, présent sur les lymphocytes pulmonaires, impliqué dans le développement de l’inflammation dans l’asthme.

Dans l’asthme, des cellules du

système immunitaire (lymphocytes T) quittent la circulation sanguine, migrent dans les tissus pulmonaires et produisent des médiateurs induisant l’inflammation et les symptômes cliniques. Les mécanismes qui président au recrutement des lymphocytes T

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte