L’insuffisance d’activité physique tue plus que le tabac

Une charte pour faire bouger les sédentaires et les malades chroniques  Abonné

Publié le 16/10/2014

La pratique régulière d’un sport pour prévenir des maladies chroniques fait partie des préconisations de la Haute Autorité de santé (HAS) et de l’OMS qui l’indique comme moyen thérapeutique non médicamenteux. Néanmoins, proposer une activité sportive aux personnes sédentaires ou ayant une pathologie chronique nécessite un encadrement par des professionnels. En 2014, La Fédération française Sports pour Tous met en place la première charte « Club Sports Santé Bien-être », en partenariat avec Pierre Fabre.

La pratique d’un sport prévient les maladies cardio-vasculaires, le diabète et diminue le risque...

La pratique d’un sport prévient les maladies cardio-vasculaires, le diabète et diminue le risque...
Crédit photo : S. TOUBON

« IL FAUT LUTTER contre la sédentarité pour préserver son capital santé, annonce le Pr Martine Duclos, conseillère scientifique auprès du ministre des Sports. Grâce à une activité physique adaptée aux personnes sédentaires ou souffrant de pathologies chroniques, 10 % des décès pourraient être évités en Europe. Une activité physique aussi basique qu’une marche de 15 minutes par jour a un effet significativement positif sur la santé, elle permet de diminuer la mortalité de 14 %. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte